Mélanie Laurent en smoking

Mélanie Laurent en smoking

7.11.2023

L’Atelier Clotilde Ranno souhaite vous présenter des personnalités chics et engagées dans le développement durable. Parce que s’habiller écoresponsable ne rime pas forcément avec élégance.

Actrice engagée, consciente que les paillettes donnent une portée à ses actions, Mélanie Laurent veut faire connaître toutes les solutions positives pour assurer un avenir aux générations futures.

Depuis ses débuts, Mélanie Laurent soutient les actions menées par l’association Greenpeace. En 2007, elle se rend en Indonésie pour constater les dégâts de la déforestation. Depuis, l’artiste évoque régulièrement son engagement pour la protection de l’environnement. En 2015, elle réalise le documentaire « DEMAIN », César du meilleur film documentaire.

Une prise de conscience qui vient de son éducation et qui s’est transformée en une priorité depuis la naissance de son enfant. À suivre…

En smoking blanc, elle présente « Inglourious Basterds », le film de Tarantino sur le tapis rouge à Cannes. Incroyablement chic ! Le smoking, un dress code du Festival de Cannes pour la montée des marches, une tenue de cachet par excellence, qui symbolise l’image même de l’élégance mais pourquoi privilégier celui-ci à une robe de cérémonie ? La réponse est simple ; le smoking est une pièce forte en elle-même. Il permet démontrer sa singularité et quand il est porté par une femme, celle-ci dégage une puissante présence qui ne laissera pas son entourage indifférent. Contrairement à une robe de cérémonie, que l’on porte très peu voire qu’une fois, le smoking est une pièce indémodable et donc durable. On peut l’associer de diverses façons pour créer plusieurs styles ; en escarpins pour un look “full glam” et même le porter avec des baskets pour un style décontracté chic. Le smoking ne sera toujours un bon choix.

Mais quelle est son l’origine ?

Au 19ème siècle, à la fin d’un dîner en société, les hommes avaient pour habitude de s’enfermer dans des fumoirs pour brûler un cigare. Pour l’occasion ils portaient le « Smoking Suit », le costume à fumoir, pour protéger leurs vêtements des odeurs de tabac.

À partir de 1910, le smoking noir ou blanc, devint une tenue de soirée chic et adoptée par les dandys. Dans la collection automne-hiver de 1966, c’est le couturier Yves Saint Laurent qui, pour la première fois, introduisit le smoking féminin revisité et inspiré du vestiaire masculin. Des couturiers comme Balmain, Chanel et encore d’autres s’inspirent de ce costume masculin devenu un classique du dressing féminin. Dans le sur-mesure à l’Atelier Clotilde Ranno, le smoking est adapté au corps féminin. Pour une femme, le smoking est un vêtement indispensable avec lequel elle se sentira continuellement à la mode, car c’est un style et non un vêtement de mode.

« Les modes passent, le style est éternel. La mode est futile, le style pas. » – Yves Saint Laurent

Ces articles pourraient vous intéresser