Les secrets à connaître pour bien s’habiller en été

Les secrets à connaître pour bien s’habiller en été

8.11.2023

Les saints de glace passés, le printemps s’installe, préfigurant un été que tout le monde souhaite chaud et sec ! S’il est bon de se rendre chez son tailleur à contre-saison, pour obtenir les vêtements au bon moment, les retardataires sont légion ! Avec une même idée en tête : avoir un vêtement frais.

S’il y a encore trente ans, il était communément admis de posséder deux garde-robes, l’une d’hiver, l’autre d’été ; aujourd’hui, la frontière entre les saisons est plus mince. Alors comment s’habiller en été ? Quelles matières utiliser, quelles couleurs privilégier ? L’Atelier Clotilde Ranno vous livre tous ses secrets pour bien s’habiller en été !

L’Atelier Clotilde Ranno, tailleur sur mesure à Paris, vous propose de découvrir ses collections lors d’un rendez-vous personnalisé. Prenez rendez-vous et découvrez l’univers du sur-mesure !

Prenez rendez-vous à l'Atelier Clotilde Ranno

Les matières

En été, il est très important que les matières utilisées permettent à vos vêtements de respirer. Si le coton est un grand classique (attention toutefois à ce qu’il ne soit pas tissé trop serré), d’autres matières comme le lin et la laine froide sont beaucoup utilisées en été. Les mélanges de coton, de lin avec quelque fois de la soie, du bambou ou du cachemire sont également très agréables.

Le lin

Pays du lin, la France représente environ 50% de la production mondiale. Tout le monde connait cette matière ancienne arrivée bien avant le coton, et utilisée depuis des siècles en Europe.

Comme beaucoup de fibres végétales, le lin est d’abord rigide, mais il s’adoucit avec le temps. Plus vous le portez, plus vous l’usez, moins il se froisse ! Lorsqu’il fait chaud, porter du lin est le nec plus ultra du confort. Légère et fraiche, cette étoffe hydrophile peut être tissée d’une manière plus lâche que le coton. Une chemise confectionnée avec du lin absorbe facilement l’humidité, la transpiration sèche rapidement.

De nombreux clients redoutent de faire réaliser une veste en lin de peur qu’elle manque de tenue. C’est vrai et faux. Beaucoup moins « respirante », la veste en coton, qui peut, elle aussi, avoir un aspect chiffonné, n’a pas le charme d’une veste en lin, qu’il conviendra de plier soigneusement afin de lui garder toute sa dignité. Car le lin est une matière noble, fluide et raide. Elle s’avère idéale pour un pantalon ou un bermuda et offre très souvent un tombé d’une grande beauté. Les grands drapiers proposent toujours de belles sélections, avec une préférence pour les lins irlandais – les plus réputés : plus lourds, ils se froissent moins.

La laine froide

Pour un costume, l’arrivée des beaux jours n’exclut pas forcément le choix de la laine, mais il faut impérativement qu’elle soit tissée de façon à laisser passer l’air.

Deux grandes catégories de laines froides existent :

Souvenez-vous de Jean Gabin évoquant ses costumes en alpaga dans Le cave se rebiffe. Dans les années 1950 et 1960, cette fibre était très souvent choisie par les tailleurs. Le poil de ce cousin du lama d’Amérique du Sud, de grande qualité, à la fois doux et légèrement frisé, était tout aussi bien utilisé pour la confection des costumes d’hiver, extrêmement moelleux, que pour la réalisation de tissus légers, aérés et peu froissables, parfaits pour l’été. Seul bémol, l’alpaga est cher et se révèle moins doux que le cachemire.

Au fil du temps, avec la concurrence de laines de plus en plus raffinées, il a été abandonné au profit notamment du mohair, le poil de la chèvre angora. Les drapiers parlent souvent de « mohair-apalga », à tort. Il s’agit en réalité exclusivement de mohair.

Selon la partie de la toison de l’animal exploitée, on peut distinguer le mohair doux (pour les pulls) et le mohair rêche. Le poil de mohair est dit « ressort » : il se froisse peu. On le trouve couramment mélangé à une laine comme dans le cas, par exemple, du smoking en « grain de poudre ».

Des couleurs claires

Il fut une époque où tout homme élégant possédait dans sa garde-robe d’été au moins une tenue crème, sable ou gris pâle, y compris pour aller au bureau. Hélas, cette habitude n’a pas perduré. Seuls les militaires ont encore l’usage de la tenue blanche pour les contrées ensoleillées. Jeter un coup d’œil sur de vieux albums photos permet également de constater la disparition d’une très large palette de coloris comme le vert anis, le jaune citron ou le rose guimauve, qui jadis n’effrayaient personne. Ces tonalités égayaient alors des tenues dépareillées particulièrement raffinées.

Curieusement, peu d’hommes osent encore les couleurs d’été. Elles ne sont pourtant pas contre-indiquées dans le monde du travail, sauf peut-être dans le milieu bancaire, et s’avèrent pleines d’élégance. Sans doute sont-elles devenues, avec le temps, trop difficiles à harmoniser car, si les beaux jours favorisent les accords de coloris clairs, leur maniement n’est pas toujours si simple.

Aujourd’hui, les ensembles totalement clairs font peur à la plupart des gens, qui préfèrent opter pour un dépareillé tranché : souvent une couleur foncée en haut et une couleur claire en bas. D’ailleurs, les stylistes, qui ont réduit leur éventail de coloris, vont dans ce sens. Même s’ils oublient parfois que le pantalon blanc se salit très vite, ils n’hésitent pas à l’imposer largement dans leurs défilés.

Et si l’on inversait plutôt la donne au lieu de suivre la mode ? S’il convient d’éviter l’effet trop ton sur ton, on peut tout à fait opter, par exemple, pour une veste en laine et soie beige à légers carreaux bleutés à accorder avec un pantalon bleu Air Force. C’est légèrement inhabituel, mais cela fonctionne très bien !

Focus sur le costume d’été

Porter un costume quand il fait chaud n’est pas chose facile, d’autant qu’il convient souvent de faire face à des changements de température brutaux, entre un extérieur très ensoleillé et un intérieur parfois trop climatisé. En quelques secondes, le frisson peut succéder à la sueur. Que faire alors ?

Premièrement, la veste doit être montée de manière entoilée : c’est-à-dire de façon traditionnelle, sans une once de thermocollage. Les bonnes maisons, notamment italiennes, savent que les toiles thermocollantes retiennent la vapeur d’eau. Résultat, la transpiration reste emprisonnée. A éviter absolument.

Deuxièmement, la coupe ne doit pas être trop ajustée car si un vêtement près du corps réchauffe en hiver, il devient une étuve en été. Au placard, donc, le vêtement trop cintré, et vive l’aisance. Ainsi, on privilégiera pour la saison chaude un pantalon et une veste légèrement plus amples que de coutume. C’est le meilleur moyen de faire circuler l’air.

Enfin, il convient de choisir une matière adaptée comme le sont, par exemple, les toiles aérées de laine, appelées « laines froides ». Le lin, à l’inverse, n’apparaît pas comme idéal pour travailler et mieux vaut éviter le coton pour différentes raisons : il se froisse facilement et lorsqu’il est tissé très serré, ne laisse pas passer l’air. Au bout du compte, la meilleure matière pour réaliser vestes, pantalons et costumes d’été est un mélange de lin et de soie. C’est une alliance rare, difficile à trouver chez les drapiers, et qui pourtant associe plusieurs paramètres clés : solidité et légèreté, finesse, défroissage naturel, pouvoir isolant et capacité à absorber l’eau et à sécher rapidement. Porter un costume, même sous les tropiques, peut alors redevenir un plaisir !

A l’Atelier Clotilde Ranno …

A l’Atelier Clotilde Ranno, nous vous proposons de réaliser vos vêtements sur mesure, dans des tissus d’exception venant des plus belles maisons au monde.

Vous souhaitez confectionner un costume d’été ? Faites-nous confiance : nous réalisons des costumes sur mesure parfaitement adaptés à votre morphologie.

Vous commencerez par choisir votre tissu, puis la coupe, le revers et les épaules. Dernier raffinement, vous avez la possibilité de choisir votre doublure, discrète ou au contraire plus originale.

Après cette étude approfondie de vos besoins et envies, nous procéderons à la prise de vos mesures. Plus de trente mesures sont prises pour nous assurer que votre costume sur mesure vous correspondra parfaitement.

Nous réalisons également des chemises sur mesure.

Suivez-nous sur Facebook et Instagram et retrouvez toutes les actualités de l’Atelier Clotilde Ranno.

Prenez rendez-vous et découvrez dès maintenant nos collections dans notre atelier parisien situé à Opéra.

Prenez rendez-vous à l'Atelier Clotilde Ranno


Ces articles pourraient vous intéresser