En période de confinement, la distance nous rapproche

En période de confinement, la distance nous rapproche

8.11.2023

Un échange chaleureux avec Florence Batisse Pichet, à qui j’ai demandé quelques conseils

J’ai eu la joie de rencontrer Florence en 2015, alors que je venais tout juste de lancer mon activité de tailleur sur mesure. Elle m’a accueillie dans son cercle de femmes entrepreneurs : Les Cops. Chaque rencontre y a été précieuse pour moi, débouchant sur de belles collaborations et des amitiés durables.  

Lorsque Florence a lu mon billet sur les masques artisanaux, et afin que cela profite au plus grand nombre, elle m’a proposé de le diffuser sur son blog littéraire : Chemin Lisant, et en a profité pour m’interviewer sur mon métier.

Encore un grand merci à Florence pour cette belle énergie communicative !

Lire l’interview réalisée par Florence Batisse Pichet

Quelle est ta définition du charisme ?

Florence : La capacité à rayonner et à faire partager les passions qui nous habitent.Le charisme, s’il peut se cultiver, est l’apanage de personnalités généreuses, authentiques et altruistes.

As-tu un conseil de lecture en période de confinement ?

Florence : Je viens de lire “La poétique de l’espace” de Gaston Bachelard : ce phénoménologue de l’imaginaire analyse et passe en revue les lieux-refuges : armoire, tiroir, coquille, coin…C’est une analyse de circonstance avec en outre de belles références littéraires. Je l’avais dans ma bibliothèque sans jamais l’avoir lu intégralement. Mon conseil serait de se laisser porter et au hasard, choisir dans sa bibliothèque ce livre acheté, oublié ou même jamais lu. Relire ses livres préférés est souvent un excellent remède, comme une madeleine de Proust !

Un bon plan à partager pour les entrepreneurs ?

Florence : On est plus fort à plusieurs. Et plus que jamais en temps de confinement. Mon conseil : faire partie d’un réseau en lien avec son activité. C’est donc le moment où jamais de renouer ou de choisir un collectif correspondant à ses valeurs, son domaine… Dans mon activité d’entrepreneuse via mon agence Chemin Lisant, je travaille à 70% chez moi mais j’ai rejoint depuis un an, un collectif d’indépendants Ici-Demain qui permet de bénéficier d’un espace de co-working. Même à distance, depuis le début du confinement, ce collectif offre une dynamique de partages et de synergies  : nous communiquons via plusieurs outils, afin que personne ne vive seul cette crise qui impacte nos activités respectives.

Crédit photo de couverture – portrait de Florence Batisse Pichet : Pierre Elmerich

Ces articles pourraient vous intéresser