Avançons masqués

Avançons masqués

8.11.2023

Alors que nous connaissons une pénurie de masques de protection contre l’épidémie de Covid-19, toute l’industrie textile s’unit pour en fabriquer.

Les masques en tissu posent cependant question quant à leur efficacité.

Le Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble a récemment publié un patron pour confectionner soi-même son propre masque. D’après les différents avis médicaux que nous avons pu recueillir, il semblerait que porter un masque en tissu ne nous protège pas des bactéries et microbes provenant de l’extérieur, car ils ne sont pas suffisamment filtrants. Néanmoins, ils évitent les projections de notre part sur autrui et permettent donc de protéger notre entourage, si nous sommes nous-mêmes malades ou porteurs sains d’un virus. De plus, ce masque est très couvrant et évite ainsi que l’on porte ses mains au visage, ce qui est l’un des principaux vecteurs de transmission du Coronavirus. En somme, d’après un avis médical, si nous portions tous un masque permettant de protéger autrui, nous serions par ricochet nous-mêmes tous protégés.

Ainsi, depuis début mars, mes fabricants de chemises confectionnent des masques, en recyclant des chutes de tissus, pour les institutions publiques et certains hôpitaux. Ces masques sont lavables et réutilisables.

J’en ai moi-même fabriqué quelques uns cette semaine pour mon entourage, disposant de quelques chutes de tissus à l’atelier. Si vous souhaitez vous aussi vous en fabriquer, je vous invite à retrouver le patron en cliquant ici. Ce tutoriel vidéo de la blogueuse Madame Têtue (cliquer ici) vous indique également toute la marche à suivre.

Confectionner soi-même un masque plutôt que chercher à en acheter (particulièrement de type FFP2 ou FFP3) alors qu’on est en bonne santé, cela constitue aussi un geste solidaire vis-à-vis des soignants et de tous ceux qui sont en première ligne pour combattre cette épidémie, et qui ont bien davantage besoin de ces précieux masques, en ces temps de pénurie.

Alors… Avançons masqués (à la maison), à nos aiguilles et portez-vous bien

 

Clotilde Ranno

Actualisation du mercredi 15 avril 2020 :

Depuis que j’ai écrit cet article sur mon blog, l’AFNOR (Association Française de NORmalisation), a validé deux patrons de masques artisanaux. Le masque proposé par le CHU de Grenoble a reçu des critiques car la couture au milieu permettrait aux projections de passer plus facilement. Vous pouvez télécharger le patron de l’AFNOR en cliquant sur ce lien. J’ai moi-même cousu quelques masques selon ce patron et la bonne nouvelle est que ce type de masque est beaucoup plus facile et moins chronophage à réaliser. Comme je n’avais pas d’élastique, j’ai utilisé du ruban. Vous pouvez confectionner ce masque avec une seule couche de tissu, toutefois il semble préférable d’utiliser trois couches, ces dernières étant composées de deux couches de coton à l’extérieur, et d’une couche de molleton en polyester à l’intérieur.

Si vous ne savez pas manier l’aiguille, le Professeur Daniel Guérin a également mis en ligne un tutoriel vidéo pour nous permettre de confectionner un masque jetable en quelques minutes. Vous trouverez cette vidéo en cliquant ici.

Enfin, ces masques doivent être lavés et repassés après chaque utilisation. Le repassage est selon moi absolument nécessaire pour une aseptisation optimale. Et bien entendu, cela ne nous dispense pas de tous les gestes barrières de lutte contre le Covid-19.

Suivez-nous sur Instagram et Facebook

Ces articles pourraient vous intéresser